Contrat de Service Public 2019-2023 : la feuille de route du TEC est tracée

Le Contrat de Service Public qui définit, pour les cinq prochaines années, les objectifs et engagements du TEC et de la Région a été signé ce jeudi 21 février par Carlo DI ANTONIO, Ministre de la Mobilité, Etienne WILLAME, Directeur Général du SPW Mobilité et Infrastructures, Henry-Jean GATHON, Président du Conseil d’Administration de l’Opérateur de Transport de Wallonie (OTW) et Vincent PEREMANS, Administrateur général de l’OTW.

Ce nouveau contrat, qui précise les obligations et devoirs de la Région et de l’Opérateur de Transport de Wallonie (le TEC), se veut être un des leviers de l’ambitieuse vision pour la mobilité wallonne à l’horizon 2030 – FAST 2030 – portée par la Région, avec notamment une augmentation significative de la part modale du bus et du tram qui doit passer de 4% à 10% d’ici 2030, ce qui représente une augmentation de 150% de voyageurs d’ici 2030.

"La Vision FAST repose sur le transfert modal et vise à combiner, pour chaque déplacement, différents modes selon leur plus grande efficacité", souligne le Ministre de la Mobilité Carlo DI ANTONIO. "À travers ce texte ambitieux, la Wallonie entend endiguer de manière intégrée et cohérente l’ensemble des nuisances occasionnées par la mobilité, soit la pollution, les difficultés d’accessibilité, les embouteillages et les accidents. Le transport en commun est l’un des leviers essentiels et le nouveau contrat de gestion qui l’encadre témoigne de notre engagement à atteindre ces objectifs". 

Ce Contrat de Service Public 2019-2023 définit également la relation entre le TEC et l’Autorité Organisatrice du Transport (AOT), qui travailleront en étroite collaboration. L’encadrement de la Région se voit ainsi renforcé par l’AOT qui assure les missions de définition de l’offre, de régulation et de contrôle.

​​​​​​​Les objectifs

Ce Contrat de Service Public compte quatre grands objectifs stratégiques :

  1. L’amélioration de la qualité de service du TEC afin d’augmenter la satisfaction du client ;
  2. La distinction claire des rôles entre l’Opérateur de Transport de Wallonie et la Région qui définit l’offre (Autorité Organisatrice du Transport) ;
  3. La poursuite de la digitalisation et de la personnalisation de la relation Client ;
  4. L'amélioration de la performance environnementale de l'Opérateur.

Le financement

Le Contrat prévoit une trajectoire pluriannuelle ambitieuse, consacrant par exemple 540 millions € de financement régional au TEC en 2020. 

Cette trajectoire dégage notamment jusqu’à +32 millions €/an en 2023 pour l’évolution quantitative (e.a. nouvelles liaisons) et qualitative (amélioration de la qualité de service) de l’offre de transport en commun par rapport à l’offre de référence actuelle, en vue de participer aux objectifs de la vision FAST 2030.

Sur la durée du Contrat, 468 millions € sont par ailleurs investis dans les infrastructures et le matériel roulant pour accélérer le verdissement de la flotte, le développement de sites propres, de nouvelles gares de bus…

Les tarifs ont été gelés en 2019 et en 2020.

Les engagements

Pour atteindre ces objectifs, le TEC s'est engagé à :

  • Améliorer la qualité de l’offre de transport et du service aux clients ;
  • Installer une collaboration constructive avec l’AOT en vue de rencontrer les objectifs de mobilité fixés par la Région ;
  • Personnaliser la relation Client ;
  • Mettre en œuvre un plan bas carbone ;
  • Poursuivre une politique moderne de gestion des Ressources Humaines ;
  • Viser l’équilibre financier ;
  • Poursuivre le travail d’harmonisation des politiques et processus, suite à la fusion.

L’OTW poursuivra par ailleurs le processus de réorganisation de l’entreprise en une structure juridique unique, avec l’établissement d’un plan de transition, la désignation d’un Change Manager, la mise en place de la nouvelle structure organisationnelle et l’intégration des fonctions de support au plus tard pour le 31 décembre 2023.

Rappelons que l’OTW est le nom juridique de l’entreprise, TEC restant la marque commerciale, la vraie appellation pour tous les wallons.

"Pour relever ce défi, le TEC va traduire le Contrat de Service Public dans un plan d’entreprise ambitieux et audacieux. Le TEC poursuivra également les projets en cours, à savoir l'amélioration de l'offre de transport avec, entre autres, l'arrivée du tram, la personnalisation de la relation Client, l'acquisition de matériel roulant durable avec le déploiement de bus hybrides et la modernisation de la politique des Ressources Humaines avec notamment l'accès aux nouveaux modes d'organisation du travail tels que le télétravail et le coworking", a déclaré Vincent PEREMANS, Administrateur général.

Contactez-nous
Stéphane THIERY Directeur du Marketing - Porte-Parole, TEC
Stéphane THIERY Directeur du Marketing - Porte-Parole, TEC
A propos de TEC

Le TEC en chiffres

  • Pas moins de 5.135 collaborateurs
  • 155 millions de voyageurs transportés par an
  • Près de 2.500 véhicules en circulation
  • 777 lignes et 16.707 arrêts
  • Près de 118 millions de kilomètres parcourus chaque année